Newsletter Recherche

Printed From:

20 à 40% des salariés se plaignent de la qualité de leur sommeil lors de leur visite médicale.

 

Vrai. Le taux d’absence des personnes présentant des problèmes du sommeil est plus élevé que celui des bons dormeurs.

 

Vrai. En France, 1 salarié sur 4 travaille en horaires atypiques. Le travail de nuit concerne 15% des salariés soit 3,5 millions de personnes.

 

Vrai. 60% des personnes qui travaillent de nuit ou en horaires décalés se plaignent de la qualité de leur sommeil. Les problèmes de sommeil toucheraient 30% de ces salariés et la somnolence 15 à 20% d’entre eux.

 

Faux. Le sommeil de jour est plus court. Il est aussi perturbé par des conditions environnementales défavorables comme le bruit et la lumière.

 

Faux. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à créer des espaces pour la sieste. Dans les autres, l’environnement de travail peut se prêter à la sieste « flash ». Cette micro-sieste de moins de 5 minutes est un moment de détente qui peut se pratiquer à la pause. 

 

Une sieste de 10 à 20 minutes permet une amélioration de la vigilance dans la journée. 

 

Vrai. 56% des Français déclarent que leurs problèmes du sommeil nuisent à leur carrière ou à leurs études. 8% ont été absents au moins 1 fois au travail au cours des 12 derniers mois en raison de problèmes du sommeil. 

D’après l’Étude « Travail et sommeil », INSV-TNS SOFRES, 2006