Newsletter Recherche

Printed From:

Ahhh la magie de Noël ! Les cadeaux par milliers, les décorations lumineuses et les chants entraînants… Une douce période, même si elle n’est pas toujours de tout repos. Entre les retrouvailles familiales et les préparatifs, on doit penser à beaucoup de choses avant d’accueillir le Père Noël dans la joie et la bonne humeur. Tellement que cela nous empêche parfois de dormir.

Découvrez toutes ces petites pensées qui nous empêchent de trouver le sommeil la veille de Noël.

 1. J'espère que je n’ai oublié personne pour les cadeaux

Chaque année, c’est la course pour se procurer des cadeaux de dernière minute. Non seulement, il faut jouer des coudes dans les grands magasins, mais il faut aussi savoir faire preuve d’originalité. Faire plaisir à tout le monde n’est jamais simple. D’ailleurs, est- ce qu’on a bien acheté un cadeau à tout le monde ? Soudain, le doute s’installe. N’aurait-on pas oublié cette chère grande tante Alberta ? Pas de panique, vous trouverez bien un petit cadeau rapido. Et au pire, une boîte de chocolats fera l’affaire ;)

pensees-nocturnes-1

2. J’espère que mes cadeaux vont (me) plaire

Comme on dit, joie d’offrir, plaisir de recevoir ! Enfin, c’est ce qu’on dit… Dans les faits, c’est plutôt angoisse d’offrir, peur de recevoir. Car trouver un cadeau qui plaît n’est pas toujours facile. Et d’ailleurs, nous aussi on n’aime pas toujours ce que l’on nous offre. Le plus difficile, c’est de faire un immense sourire après avoir déchiré le papier cadeau et faire semblant d’être heureux de ce qu’il renferme (ça nous est tous arrivé). Allez, on sourit et on garde discrètement le ticket d’échange.

pensees-nocturnes-2

3. Ne pas faire de gaffe devant les enfants (mais oui le Père Noël existe !)

Une gaffe du genre « Chéri, t’as bien pensé à acheter le cadeau du petit ? ». Oups. Le petit est juste derrière… S’ensuit cris, larmes et désespoir « Quoi, le Père Noël existe pas ?! » Grand moment de solitude. On le sait, c’est LA gaffe à éviter à Noël. Un conseil, si on ne sait pas tenir sa langue, mieux vaut se tenir à l’écart des enfants ! (Bon si, c’est les vôtres, c’est un peu plus compliqué on vous l’accorde ;)

pensees-nocturnes-3

4. Penser à ne pas mettre tonton Michel à côté de Tata Monique pour éviter le conflit familial

La dernière fois que ces deux-là se sont parlé, la guerre a été déclarée. Du coup, pour notre bien à tous, il va falloir les tenir à l’écart. Mais comment ? Les mettre à l’opposé, le plus loin possible et s’assurer que leurs voisins de table ont de la conversation pour faire distraction. En cas de collision, faire diversion en parlant de Tata Germaine qui n’est pas là (les absents ont toujours tort).

pensees-nocturnes-4

5. Faire toutes les courses

Demain est un grand jour. Celui des courses. Car que serait Noël sans son repas de fête ? Nous sommes prêts, avec une liste longue comme le bras quiprend en compte les goûts de chacun. Reste plus qu’à aller batailler au milieu d’une marée humaine, et espérer ne rien avoir oublié (on croise les doigts).

pensees-nocturnes-5

6. Ma cousine est devenue végétarienne

Ca y est, les courses sont faites, le menu est décidé. Comme on dit « y’a plus qu’à ! » Et là on a un flash, la cousine Caroline, celle qui déteste les marrons, les carottes et les pommes de terre, est devenue végétarienne ! Bon bah, y’a plus qu’à… trouver autre chose ! Remplacer la traditionnelle dinde par du tofu, c’est possible ? Courage, on trouvera bien une idée de recette sur internet.

pensees-nocturnes-6

7. Il faut finir la déco avant l’arrivée des invités

Entre les cadeaux et les repas à préparer, la déco est un peu passée à la trappe cette année. Résultat, demain il faut finir le sapin, décorer la cheminée, mettre des guirlandes lumineuses un peu partout… Bref, y’a du boulot ! Pas de panique, le mieux à faire : mettre les enfants à contribution. Ils seront ravis et nous aussi ;)

pensees-nocturnes-7

8. J’ai encore tous les papiers cadeaux à faire…

C’est LA corvée de Noël. Les papiers cadeaux. Et cette fois, pas question de mettre les enfants à contribution (sous peine de voir la situation n°3 se produire). Le technique, se procurer des pochettes surprise et faire emballer au préalable un maximum les cadeaux directement en magasin si c’est possible. Pour le reste, prendre son mal en patience et en faire dès qu’on a un peu de temps. Qui sait, l’emballage de cadeau pourrait devenir une activité relaxante, au même titre que les coloriages !

pensees-nocturnes-8

9. Envoyer des cartes de vœux

C’est la tradition. Chaque année, on envoie nos vœux à tout notre entourage. Et si certaines personnes ne reçoivent pas de message de notre part, ils pourraient bien être vexés… Bon, on peut dire qu’on a jusqu’à janvier pour envoyer. Mais il faudra de toute façon le faire, au risque de passer pour un gros malpoli. Alors, on le note sur un pense-bête !

pensees-nocturnes-9

10. Et après ? Il va falloir tout ranger

Probablement la pire chose à faire après avoir reçu des invités. Le tant redouté rangement. La vaisselle, les décorations, les restes de repas, les papiers cadeaux semés dans chaque pièce… Mais bon, il faut se dire que ça en valait la peine :)

pensees-nocturnes-10

Et vous alors, vous êtes plutôt quel type ?

Malgré toutes ces petites choses stressantes, Noël reste une période de joie, de retrouvailles et de fêtes ! D’ailleurs, en parlant de faire la fête, comment garder la forme et un bon sommeil en cette période mouvementée ? Tous les conseils de la Team de Nuit sont par ici