Tous les conseils pour mieux supporter le décalage horaire


Tous les conseils pour mieux supporter le décalage horaire

Que le jet lag soit la conséquence de transferts aériens ou d’horaires de travail atypiques, qui n’a jamais rêvé de le combattre ? Reste à savoir comment.

Pour apporter des éléments de réponse, il faut partager le constat que le fonctionnement de notre organisme est régulé par notre horloge biologique sur une période d'environ 24 heures.  A cette horloge interne, il faut ajouter des caractéristiques personnelles telles que le fait que l’on soit couche-tôt ou couche-tard, court ou long dormeur… mais également intégrer l’impact d’autres régulateurs que sont l’alternance jour/nuit et les rythmes sociaux (activité professionnelle, heures des repas, activité sportive, rencontres amicales ou familiales…).

Se déplacer en avion sur la planète et traverser rapidement plusieurs fuseaux horaires chamboule nos habitudes et rythmes  de vie. Voici quelques conseils pouvant vous permettre de mieux supporter ce décalage horaire : 

Avant le voyage : se préparer au décalage horaire

  • Préparer son horloge biologique en décalant progressivement, quelques jours avant le départ,  les rythmes et modes de vie actuels afin de coller au plus proche de ceux de sa destination. Si le voyage nous conduit vers l’Orient, avec plus de deux heures de décalage horaire, il est judicieux d’avancer chaque jour d’une demi-heure, l’heure du diner et du coucher…    
  • Tenter de réduire les effets du jet lag en adoptant dès le départ des règles « de bon sens » telles que se mettre psychologiquement dans le futur ‘timing’ en ajustant l’heure de la montre sur la future destination.

Pour les personnes suivant un traitement nécessitant des prises de médicaments à heures fixes il est recommandé d’évoquer le voyage envisagé avec son médecin référent. 

Décalage

Pendant le vol : anticiper le décalage horaire

  • Il est important de mettre tous les atouts de son côté pendant le trajet en ne consommant pas d’alcool mais en revanche en s’hydratant beaucoup avec des eaux plates. Le café, le thé, les boissons gazeuses… ne sont pas recommandés. Autre petit conseil pour mieux appréhender votre vol, se contenter d’un repas léger vous permettra de mieux ‘digérer’ ce décalage horaire.
  • Pour être plus à l’aise dans votre corps adoptez les MOB : Masque, Oreiller de voyage, Bas (ou chaussettes) de contention, et arpentez régulièrement les allées de l’avion si votre vol dépasse les deux heures.

MOB

À l’arrivée : lutter contre le décalage horaire

Faire avec et adapter l’organisme aux nouveaux horaires en utilisant tous les moyens, sains et naturels. A ce titre, la luminothérapie naturelle que nous offre le soleil peut être utile, mais il faut choisir le bon moment pour s’exposer. Par exemple, pour un atterrissage à 4h heure locale à Tokyo il est conseillé de ne dormir que peu de temps à l’arrivée, pour aller ensuite profiter de la lumière du jour. En revanche dans le cas d’une arrivée à New York à 14 heures, alors qu’en France il est déjà 20 heures,  il est préférable de ne pas s’enfermer mais au contraire de rester le plus longtemps possible à la lumière naturelle. Celle-ci est,  rappelons-le, le plus fort régulateur de notre horloge biologique. 

luminothérapie naturelle

 

activité physique

Il est suggéré également de profiter de ces temps d’exposition à la lumière naturelle, pour pratiquer une activité physique telle que la marche. En effet, l’activité physique modérée améliorera la qualité du sommeil et aidera l’organisme à s’adapter au nouveau fuseau horaire. 

 

Patrick Lesage

Patrick Lesage
Sophrologue spécialisé en gestion sommeil et vigilance

 

DÉCOUVREZ ÉGALEMENT NOS AUTRES ARTICLES POUR VOUS AIDER À MIEUX DORMIR :

 

Partager Partager


28/10/2015 - Vacances & sommeil Partages Facebook : 0 Partages Twitter :