Job & sommeil, un sujet qui vous travaille ?


Job & sommeil, un sujet qui vous travaille ?

Le « boulot-dodo » n’est pas toujours de tout repos. De nombreuses études montrent que la qualité de votre sommeil peut avoir un impact sur votre vie professionnelle. Apprenez comment avec ce « vrai/faux ».

1 // Connaissez-vous le % de salariés qui se plaignent de leur sommeil lors de leur visite à la médecine du travail ?

20 à 40% des salariés se plaignent de la qualité de leur sommeil lors de leur visite médicale.

2 // Les mauvais dormeurs sont absents du travail plus souvent que les autres.

Vrai.  Le taux d’absence des personnes présentant des problèmes du sommeil est plus élevé que celui des bons dormeurs.

3 // 1 Français sur 4 est concerné par les horaires décalés et le travail de nuit.

Vrai. En France, 1 salarié sur 4 travaille en horaires atypiques. Le travail de nuit concerne 15% des salariés soit 3,5 millions de personnes.

4 // Les problèmes du sommeil sont parmi les principales difficultés rencontrées par ces travailleurs.

Vrai. 60% des personnes qui travaillent de nuit ou en horaires décalés se plaignent de la qualité de leur sommeil. Les problèmes de sommeil toucheraient 30% de ces salariés et la somnolence 15 à 20% d’entre eux.

5 // Le sommeil de jour est aussi réparateur que le sommeil de nuit.

Faux. Le sommeil de jour est  plus court. Il est aussi perturbé par des conditions environnementales défavorables comme le bruit et la lumière.

6 // Faire la sieste en entreprise ? Impossible !

Faux. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à créer des espaces pour la sieste. Dans les autres, l’environnement de travail peut se prêter à la sieste « flash ». Cette micro-sieste de moins de 5 minutes est un moment de détente qui peut se pratiquer à la pause. 

7 // D’après vous, qu’apporte une sieste de 10 à 20 minutes ?

Une sieste de 10 à 20 minutes permet une amélioration de la vigilance dans la journée. 

8 // Plus de la moitié des mauvais dormeurs rencontrent des difficultés professionnelles à cause de leurs problèmes du sommeil.

Vrai. 56% des Français déclarent que leurs problèmes du sommeil nuisent à leur carrière ou à leurs études. 8% ont été absents au moins 1 fois au travail au cours des 12 derniers mois en raison de problèmes du sommeil. 

D’après l’Étude « Travail et sommeil », INSV-TNS SOFRES, 2006

 

Pour une bonne journée de travail découvrez nos 7 conseils pour affronter un réveil pénible :

cta conseils

 

Partager Partager


25/09/2015 - Travail & sommeil Partages Facebook : 46 Partages Twitter :