Printed From:

Devenez membre de la communauté facebook

CINQ MYTHES SUR CE QUI NOUS EMPECHENT DE BIEN DORMIR

Un Français sur deux rencontre des problèmes légers de sommeil . A l’occasion de la journée du sommeil le vendredi 13 mars, Sanofi Santé Grand Public a mené une grande étude pour Novanuit afin de mieux connaître les astuces des Français pour passer de meilleures nuits. Si certains regardent la télévision, d’autres préfèrent lire ou même changer leurs draps. Et la plupart d’entre nous a certainement des idées reçues sur le sommeil… Les lignes qui suivent vous aideront à y voir plus clair !

COMPTER LES MOUTONS AIDE S’ENDORMIR

 

Ce conseil, vous l’entendez peut-être depuis votre plus tendre enfance : lorsque l’on n’arrive pas à trouver le sommeil, il faut compter les moutons. La focalisation du mental permettrait de faire écran à toutes les pensées qui nous empêchent de nous endormir… A moins que ce ne soit l’ennui généré par cette visualisation rébarbative d’un troupeau de moutons sautant une barrière qui nous aide à tomber dans les bras de Morphée ? Quoi qu’il en soit, à ce jour, aucune étude n’a démontré l’efficacité de cette technique.

Pour trouver plus facilement le sommeil, mieux vaut orienter nos pensées vers une chose concrète et toujours à notre portée : notre respiration avec des exercices de cohérence cardiaque. Les exercices de cohérence cardiaque s’apparentent à une forme de méditation que l’on peut pratiquer les yeux ouverts, (presque) n’importe où et n’importe quand. Concrètement, l’objectif est de moduler la variabilité cardiaque par la respiration. Parmi les exercices, on peut choisir la méthode « 3.6.5 » qui consiste à respirer 6 fois par minute, pendant 5 minutes, 3 fois par jour1. Pour en savoir plus sur cette technique, RDV ICI.

FAIRE DE L’EXERCICE AVANT DE DORMIR EST UNE BONNE IDÉE

 

Certes, pratiquer une activité physique régulièrement est essentiel. En revanche, il est important de ne pas faire de sport au moins 1 heure avant le coucher2… Sauf s’il s’agit de sport en chambre !

En effet, selon notre enquête, 20% des Français font volontiers l’amour pour mieux dormir. Et ils ont bien raison ! Car, selon un autre sondage, les rapports sexuels améliorent la qualité du sommeil. C’est en tout cas ce qu’ont déclaré 64% des 460 personnes interrogées pour une très sérieuse étude australienne3.

LES FEMMES RONFLENT MOINS QUE LES HOMMES

 

Si l’on se base sur leurs déclarations, les femmes ronflent moins que les hommes
Cependant, selon une récente étude israelienne4, ces dames seraient en réalité nombreuses à ignorer (ou à feindre de ne pas savoir) qu’elles ronflent ! Et, selon les mesures réalisées, elles seraient d’ailleurs presque aussi bruyantes que ces messieurs : 50 décibels pour les unes contre 51,7 décibels pour les autres.

SE SOUVENIR DE SES RÊVES EST LE SIGNE QU’ON A BIEN DORMI

 

S’il peut être amusant de se souvenir de ses rêves au réveil ou à un moment inattendu de la journée, ce n’est pas forcément un indicateur d’une bonne qualité de sommeil.

Selon des travaux menés par une équipe de chercheurs de l’Inserm5, les personnes qui se souviennent de leurs rêves se réveillent en effet deux fois plus souvent que les autres pendant la nuit et sont plus réceptives aux stimuli extérieurs. Ce sont en effet ces micro-réveils qui permettent au cerveau de mieux mémoriser les songes.

LES LÈVE-TARD SONT PARESSEUX

 

Voici un mythe qui a la peau dure. Et pourtant, si certains d’entre nous ont plus de mal que d’autres à se lever tôt le matin, ce n’est absolument pas une question de motivation à sortir de sous la couette. Mais tout simplement une affaire de génétique !

En étudiant les habitudes et les gènes de plusieurs centaines de milliers de personnes, des chercheurs6 ont en effet pu établir que 351 gènes sont directement impliqués dans le fonctionnement de notre horloge biologique, déterminant ainsi si nous sommes plutôt programmés pour être des oiseaux de nuit ou, à l’inverse, des lève-tôt. Des révélations qui pourraient aider à mieux comprendre les problèmes du rythme circadien et de sommeil qui touchent de nombreuses personnes. Et, on peut toujours rêver, peut-être pousser la société à mieux s’adapter aux rythmes de chacun selon ses prédispositions génétiques !

DECOUVREZ NOTRE COACH SOMMEIL

 

Nous avons tordu le cou à ces idées reçues qui, peut-être, vous empêchaient de bien dormir… Pour mettre plus de chances de votre côté, découvrez les conseils de notre coach !